Les oiseaux d'Europe

Plaines, montagnes, forêts et mers.

Ressources:
Le chou farci
Les remèdes de grand-mère

Grive litorne (Turdus pilaris)

flag  Fieldfare

Description

Identification: de la taille du merle noir. Tachetée, à la tête grise et au plastron marqué. Très sociable; cri jacassant.

Habitat: bosquets, allées d'arbres, parcs, jardins, prairies humides, à l'orée des bois.

Reproduction: niche en colonies; 30 couples et plus nidifient en même temps dans le même territoire, et souvent à plusieurs dans un même arbre. Les nids sont de solides «jattes» qui peuvent être installées soit à bonne hauteur, soit à ras de terre; ils sont tantôt à découvert, tantôt cachés. Certaines colonies seront entièrement mises à sac par les corneilles, les pies ou les geais. Pour se défendre, les grives fondent sur leurs adversaires en vol piqué en les aspergeant de crottes. Le bombardement de crottes est une arme redoutable car elles peuvent encrasser et engluer les plumes de l'ennemi au point que celui-ci ne peut plus voler et qu'il meurt. Même un homme qui approche la colonie s'expose au bombardement défensif, tout comme les busards qui chassent la souris près de là. La construction du nid demande 4 ou 5 jours; 4 à 7 œufs. L'incubation dure environ 12 jours; les petits restent au nid à peu près 12 jours; 2 couvées d'avril à juin.

Nourriture: vers, limaces, insectes; en automne, presque exclusivement des baies (de genévrier).

Divers: depuis plus d'un siècle, la grive litorne qui, d'origine, était purement nordique, s'est répandue dans le sud-ouest de l'Europe, en élargissant considérablement son aire de diffusion. Jusqu'au début de notre siècle, les bandes de passage étaient capturées en masse et les grives étaient vendues sur les marchés. Du fait de l'absorption de baies de genévriers, leur chair prend un goût amer de gentiane. Les pièges à collets qui étaient autrefois utilisés ont été interdits.


Photos

Grive litorne Grive litorne